• Grey Facebook Icon

lundi-vendredi 

8:30-19-00

Samedi 8:30-18:00

Urgences chasse assurées

Mentions légales :

SELARL Les chênes verts,

3 chemin du Plan

83690 Sillans la Cascade

cliniquedesillans@yahoo.fr  / 04 94 04 78 21

SIREN : 821 007 184  - TVA : FR 86 821 007 184

Ordre des vétérinaires

Responsable de la Publication : Dieter STRUVAY

Crédit photos : Mickaël Hageman

 

Hébergement : Wix.com Inc.
Adresse : 500 Terry A François Blvd San Francisco, CA 94158 
Téléphone : +1 415-639-9034

Voyager avec un animal âgé

Vétérinaire Haut Var, Sillans la Cascade, Barjols

Bientôt les vacances et le moment  tant attendu du départ.  Mais pour que tout se passe bien, nous vous proposons quelques bons conseils pour voyager en toute tranquillité avec votre chien âgé.

1.Ne pas oublier ses papiers :

Si vous partez à l’étranger, votre chien doit posséder un passeport. Celui-ci vous sera remis par votre vétérinaire et nécessite que votre chien porte un tatouage ou une puce électronique.  Pour l’étranger toujours, votre chien doit être vacciné contre la rage (dès qu’il quitte le territoire Français, même pour aller en corse !). pour certains pays (comme l’Angleterre, l’Irlande, la Norvège, …) une prise de sang est nécessaire  plusieurs mois avant le départ : renseignez-vous auprès de votre vétérinaire.

Si vous restez dans notre beau pays, la vaccination contre la rage et l’identification reste obligatoire pour les campings, les centres de vacances et certains départements (selon l’actualité).

Enfin si votre animal est âgé, il suit certainement un traitement : n’oubliez pas d’apporter son carnet de santé, les anciennes analyses ainsi que les ordonnances du vétérinaire et les médicaments nécessaires à son traitement.

 

2. faut-il le tranquilliser ou non ?

Si vous voyagez en voiture, en train ou en avion, vous envisagez peut-être de tranquilliser votre animal par peur de le voir stresser. Il faut toutefois faire attention à l’usage intempestif des neuroleptiques  (les tranquillisants les plus courants) si votre animal est âgé et notamment s’il souffre d’une maladie cardiaque, hépatique ou rénale.  La tranquillisation ne s’impose que lors des voyages en soute (si votre chien ne peut voyager en cabine). Nous vous conseillons alors plutôt d’utiliser des compléments nutritionnels anti-stress qui ne sont d’aucuns dangers tout en restant très efficaces. Parlez-en à votre vétérinaire il vous donnera la bonne solution mais n’utilisez pas de médicaments sans son autorisation.

 

4. amenez-le chez son vétérinaire avant de partir

Si votre chien est âgé, s’il souffre d’une ou plusieurs affections liées à l’âge ; mieux vaut aller faire un tour chez votre vétérinaire. Le docteur pourra ainsi apprécier son état de santé au moment du départ, modifier le cas échéant la posologie de ses médicaments, voire changer le traitement en fonction de votre destination. Si vous partez au soleil, à la montagne (en altitude), les conditions climatiques seront différentes et nécessiteront peut-être des ajustements que seul le vétérinaire peut décider. Selon la région dans laquelle vous vous déplacez, les risques de maladies peuvent changer : ainsi la leishmaniose est une redoutable maladie parasitaire transmise par un moustique surtout présente autour de la méditerranée ; la piroplasmose est une autre grave maladie présente dans certaines régions de France uniquement. D’autres encore (comme  la dirofilariose, la maladie des vers du cœur) ne sont présentes que dans un tout petit périmètre (la Camargue en l’occurrence). Si vous partez à l’Etranger, les risques de maladie sont évidemment encore plus spécifiques. Votre vétérinaire fera donc le point avec vous sur tous les sujets médicaux.

 

3.  pour les grands trajets : prévoyez une ou plusieurs pauses

En vieillissant, les longs trajets deviennent éprouvants pour votre vieux chien : ses pattes sont plus raides, sa capacité à retenir ses urines est plus faible, sa patience diminue, bref il a besoin d’arrêts plus fréquents. Si vous voyagez en voiture, nous vous conseillons de vous arrêter toutes les deux heures.  A chaque halte, pensez à le sortir en laisse. Si vous êtes sur une aire d’autoroute, méfiez-vous de la foule qui peut stresser votre chien et rendre le retour au calme plus difficile. Eloignez-vous du monde et laissez le faire ses besoins, boire un peu d’eau et respirer. Ne lui proposez pas à manger , il risquerait de vomir.

S’il fait vraiment très chaud, prévoyez de rafraîchir votre chien avec une serviette humide que vous appliquerez sur son corps. Vous pouvez aussi utiliser un chiffon trempé d’eau que vous etendrez sur sa tête. Le chien âgé est très sensible aux fortes températures ; son organisme affaibli par les années ne lui permet plus de s’adapter facilement ; sa température peut alors s’élever gravement ; il risque alors le coup de chaleur qui est un dérèglement de l’organisme très grave ; si vous voyez votre animal haleter fort ou respirer anormalement vite, rafraichissez le sans tarder.

 

4. méfiez-vous des parasites

L’été c’est la saison des vacances mais c’est aussi celle des parasites. Pour protéger efficacement votre animal contre les tiques, les puces et les moustiques, pensez à le traiter régulièrement avec un produit adapté. C’est votre vétérinaire qui vous donnera le produit qui convient le mieux à votre chien (attention en vieillissant votre chien peut ne plus supporter certaines molécules).  Ce traitement est important car les parasites peuvent transmettre de graves maladies à votre chien.  Méfiez vous également des serpents si vous avez prévu des balades dans la campagne.

 

5. évitez les chenils

Si les chenils peuvent constituer une solution acceptable pour les jeunes animaux lorsqu’on ne peut vraiment pas les amener avec nous ; mieux vaut éviter les chenils pour les vieux chiens ; plus fragiles, ils supportent mal  le changement d’environnement,  et la proximité des congénères.  Si vous partez pour une courte période ou si vous ne pouvez vraiment pas amener votre vieux compagnon avec vous, pourquoi ne pas le faire garder à la maison. Certaines sociétés (ou même des particuliers) assurent le gardiennage à la maison. Votre vieux chien préfèrera sans doute vous attendre « dans ses meubles »  que dans un chenil qu’il ne connaît pas et qui va représenter pour lui une source de stress non négligeable.

 6. ne le laissez pas fuguer

Arrivé dans votre lieu de villégiature, mieux vaut présenter à votre chien son nouvel environnement. En vieillissant, celui-ci a plus de mal pour se repérer ; ayant perdu ses repères olfactifs , il peut se perdre et fuguer au hasard des chemins ; pensez à ne pas le laisser libre les premiers temps ; promenez le avec vous pour qu’il s’habitue à son nouveau lieu de vie. Si la changement l’a stressé : qu’il ne mange plus, qu’il se lèche les pattes , se cache et ne répond plus à vos sollicitations, ne paniquez pas mais essayez de le rassurer et parlez-en à votre vétérinaire (vous pouvez toujours lui téléphoner) , il vous donnera de bons conseils et pourquoi pas un petit traitement pour faire passer cette difficile période d’adaptation.

 

 

6 adaptez votre programme  à son âge

Attention votre chien a vieilli. Vous le voyez peut-être toujours comme avant mais son corps a vieilli. Les grandes promenades, les longues randonnées, les belles excursions en vtt, que vous faisiez autrefois devront être revues à la baisse.  Même si vous avez l’impression qu’il en a envie ; qu’il en est capable, ce ne serait pas raisonnable de céder. Les répercussions cardiaques et articulaires pourraient être terribles à court ou moyen terme. Mais ne le délaissez pas pour autant,  prévoyez plutôt un programme allégé : petites promenades le matin et le soir (quand la température est plus clémente) , petites séances de jeux et grandes plages de repos ;

Si vous allez à la plage, surtout  ne l’emmenez pas avec vous : la chaleur accablante, le monde et  les jeux d’eau pourraient bien l’épuiser…

 

Voilà, si vous suivez ces conseils simples,  vous garderez de ces vacances passées avec votre meilleur ami, de très beaux souvenirs.